La Stazzona

Publié le par JGC

baune4.jpgL’été s’achève. Les affaires reprennent. Et les grèves, les manifs, les millions d’euro de Tapie, Bettencourt, les expulsions, les sans-papiers, les sans-logis, les sans travail… La routine quoi ! Enfin, presque ! Ici et là, cependant, quelques lueurs enthousiasmantes.

Non, je ne parle pas du dernier match de l’équipe de France de foot. Encore que…

Quelques semaines déjà que je m’étais promis de vous faire part de ma grande découverte de l’été, à savoir l’inauguration dans les montagnes Corses de « La Stazzona », magnifique lieu de formation artistique et théâtrale imaginé et réalisé par Robin Renucci et son équipe de l’ARIA. Je raconte…

Robin à passé son enfance dans ces villages du Giussani, en Haute Corse. Il y a gardé un enracinement essentiel et à voulu, depuis 1998, y faire vivre des « Rencontres internationales de théâtre ». Cela fait donc 13 ans que cette aventure, portée par l’association ARIA, se développe chaque été pendant plusieurs semaines. Des dizaines de stagiaires et quelques centaines de spectateurs participent désormais à cette aventure exceptionnelle. A partir de ce projet, inscrit dans la grande tradition des stages de réalisation menés par la Jeunesse et les Sports dans les années 50/60, la nécessité d’un lieu permanent s’est imposée. Utopie absolue que de construire un tel équipement dans ces villages isolés qui ne comptent que quelques dizaines d’habitants. Et pourtant… Robin à offert le terrain, les élus locaux, la région, l’Etat, l’Europe… ont décidé d’apporter leurs concours. Et voilà l’objet :

stazzona-exterieur.JPG

 stazzona.jpg

Pour qui visite pour la première fois ce lieu, on est frappé par la cohérence de l’espace et du projet pédagogique et culturel. Lieu de travail ouvert, invitation à la création et à l’appropriation, la Stazzona, architecture de bois, s’inscrit avec bonheur dans le paysage montagneux et rappelle, inévitablement, dans un autre temps et un autre espace, le Théâtre du Peuple de Bussang. Projet artistique autant que social, et politique.

Il faut maintenant faire vivre cet espace au-delà de l’été, le faire connaître, crier haut et fort que ce peut-être un lieu formidable de réflexion, de travail, de formation…

Bon vent à l’ARIA et à la Stazzona.

Pour ceux qui veulent en savoir plus, c’est ici.

 

Publié dans COUPS DE COEUR

Commenter cet article

JC LALLIAS 08/09/2010 23:52



Oui, ce lieu est à l'image de Robin : AUTHENTIQUE. Et ce rêve concret est un appel à poursuivre l'Education artistique active, contre vents et marées. Un lieu de partage pour se ressourcer sans
cesse.
Jean-Claude