L'expérience artistique au centre de l'école (Philippe Meirieu)

Publié le par JGC

photoPM.jpg"Ils ne tiennent pas en place et, quoique volontaires pour participer, avec un enseignant et un comédien, à un atelier de théâtre, ils s'agitent et s'excitent dès leur arrivée : taquineries et insultes, coups d'épaule et coups de gueule, agressions ébauchées et bouderies insistantes.

Ils sont là, comme dans la plupart des cours de récréation et des halls d'immeuble, des couloirs d'école et de transports en commun, dans une gesticulation physique et psychique permanente. Un mouvement brownien que rien ne semble devoir interrompre et qui peut provoquer à chaque instant, sans que nul sache exactement pourquoi, une explosion de violence incontrôlable.

Mais nous sommes dans le hall d'un théâtre. Et, de l'autre côté du sas, il y a un espace particulier. Une architecture qui configure des lieux et assigne des places. Un dispositif qui invite à ralentir le pas et à baisser la voix. Un monde sorti du chaos, qui dispose et prédispose... Il fait noir. Il y a juste un cercle de lumière sur la scène....

 

voir la suite de l'article de Phiippe Meirieu dans Le Monde du 8/7/2011 ici

Publié dans COUPS DE PUB

Commenter cet article