J’avoue…

Publié le par JGC

menottes.jpgUne fois, dans mon enfance, j’ai volé un chocolat. J’ai écrasé une araignée. J’ai menti à mes parents. Adolescent, j’ai bu un verre de vodka dans la cave d’un copain, j’ai triché sur un flipper déglingué, je suis entré au Parc des Princes par un trou dans un grillage sans payer ma place. J’ai laissé croire que j’avais 18 ans alors que je n’en avais que 15 pour entrer dans un cinéma. J’ai fugué d’un camp d’adolescent pour aller en stop à la recherche d’une fille rencontrée sur un bateau (je ne l’ai pas retrouvée). J’ai fait croire à mes parents que j’allais faire des études à l’université, alors que je faisais du théâtre avec des copains. Je me suis fait prendre à la frontière Suisse, alors que j’y entrais avec… une canne à pêche non déclarée ! Au festival d’Avignon, je suis entré en douce dans la Cour d’honneur en passant par l’entrée des artistes, faisant croire que j’avais un rendez-vous avec un régisseur. Souvent, j’ai dépassé les limites de vitesse autorisées sur les autoroutes, sans me faire prendre. Je suis entré dans un bus sans valider mon billet. J’oublie souvent de payer dans les bornes de parking payant. Parfois, je mange trop de sucre, ce qui me fait grossir, alors que je ne devrais pas. Il m’arrive d’oublier de déclarer, sur ma feuille d’impôts, quelques revenus annexes ou un terrain agricole qui rapporte au moins 100€ par an. Parfois même je réalise quelques travaux en me faisant payer au noir. Et encore, je ne vous dis pas tout ! Je suis un horrible fraudeur, menteur, indigne de notre société pure, claire, vierge, transparente. Je suis rongé par le remords. Je ne prendrai plus jamais la parole en public. J’hésite même à poursuivre la tenue de ce blog… en suis-je vraiment digne ?

Mais heureusement, tout le monde fera bientôt comme moi et avouera publiquement ses turpitudes, ses défauts, ses mensonges, ses trahisons… même les responsables politiques. Et le bonheur collectif sera de retour, grâce à la Grande Transparence !

Au secours !

Publié dans COUPS DE GUEULE

Commenter cet article