Ecoutez Boris Cyrulnik

Publié le par JGC

Ecoutez Boris Cyrulnik

Comme lors de la chute du mur de Berlin en novembre 1989, lors de la chute des tours à New-York en septembre 2001…
j’ai passé ces journées « Charlie » des heures devant la télé ou à l’écoute de la radio, surfant sur le Net pour suivre des événements inouïs, inimaginables, et en même temps en me posant d’innombrables questions…
Mais surtout une !
Comment cela est-il possible ?
Comment ces gens, habitants à quelques centaines de mètres de chez moi, sont-ils capables, ici, aujourd’hui, de telles atrocités ?
Bien sûr l’Afganistan, l’Irak, la Syrie, « Daech »…
Bien sûr, le contexte international, la tragédie Israelo/Palestinienne qui n’en finit pas…
Bien sûr, le FIS en Algérie, le Mali, la Lybie, l’Egypte…
Bien sûr, la crise économique…
Bien sûr, le chômage des jeunes (et des moins jeunes)…
Bien sûr, les nouvelles technologies, Internet, les jeux vidéo, les « rézosocio »…
Bien sûr, le communautarisme, le racisme, l’antisémitisme…
Bien sûr …
Mais encore !
Pour ceux qui, comme moi, auront passé leur vie à se préoccuper d’éducation et de culture, le comportement de ces « fous » confirme combien la « bataille de l’imaginaire » est engagée : lutte impitoyable entre la pensée formatée et la pensée libre.
La question éducative et culturelle est plus que jamais au cœur de ce combat.
Vite, un développement massif de l'éducation par l'art et la culture.
Vite, un "service civique" généralisé et obligatoire
Vite...

Et c’est à ce moment que je découvre l’entretien donné aujourd’hui par Boris Cyrulnik
que je vous invite à écouter. Une fois de plus, il nous éclaire… brillamment

 

 

 

Publié dans ACTUALITES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

valles 25/04/2015 18:50

Je suis orpheline de mere de puis l age de 12 jours . Ma mere a laisse 3 enfants dont l aine avait 3 ans et demi . Cerise sur le gatezu nous sommes aussi pupille de la nation car mon pere avait 100 pour cent et 9 degre d invalidite duite a la guerre . Je suis la seule des 3 enfants a "m en etre sortie"sur tous les plans . J ai donc un sentiment de culpabilité terrible vis a vis de mes 2 freres . Et apres 25 ans de mariage puis un divorce je n arrive plus a " reconsruire "ma vie . Merci d avance de lire peut etre une reponse . La je vous ai juste donner la face visible du iceberg . Peut etre le professeur serait interesse par mon parcours "si resilient " . Ma psy a ete tres etonnee que je puisse m en sortir . Mon trve serzit de le renconter car je n avance plus du tout . J ai juste 58 ans ....ma vie n est peut ette pas finie ....merci infiniment de votre ecoute .marie valles

Blumenthal 14/01/2015 19:01


Il est important de prendre le temps d'écouter le commentaire de Boris Cyrulnik.