A la manif !

Publié le par JGC

Avec le printemps, revient le temps des promenades citadines et des revendications.

Demain, il s'agira de signaler que la culture n'est pas un luxe. On ira !

 

manif.jpg
 

JEUDI 6 MAI 2010
 
POUR DÉFENDRE L’ART ET LA CULTURE, NOUS DEVONS ÊTRE NOMBREUX.
 
La réforme des collectivités territoriales et la suppression de la taxe professionnelle vont empêcher départements et régions de subventionner le secteur de la culture.
 
La Révision Générale des Politiques Publiques affaiblit le Ministère et va restreindre fortement la politique culturelle intérieure et extérieure de la France.
Le ministère des Finances veut retirer 30 millions d’euros au seul secteur de la création dès 2011.
Les restrictions budgétaires, imposées depuis quelques années, entrainent une précarité grandissante pour de nombreux métiers de la culture.
Le Conseil de la création artistique cautionne la politique de démantèlement de l’art et de la culture et détourne du Ministère des fonds importants alors que les crédits manquent pour les artistes et les lieux d’art et de culture.
 
Face au désengagement de la puissance publique imposé par l’Etat dans le domaine de la culture et plus généralement dans les services publics, il faut ouvrir des négociations sur :
> Une véritable garantie de compétence culturelle par les collectivités territoriales ;
> L’arrêt de la Révision Générale des Politiques Publiques dans le secteur de la culture ;
> Un plan de relance et de développement, notamment en faveur de l’éducation artistique, de la démocratisation culturelle et de l’action internationale ;
> Une vraie politique publique en faveur de l’emploi artistique ;
> La pérennisation du régime spécifique d’assurance chômage des artistes et techniciens du spectacle ;
> La dissolution du Conseil de la création artistique.
 
SOYONS NOMBREUX LE 6 MAI POUR DEFENDRE L’ART ET LA CULTURE
 
Personnels de tous les secteurs de la Culture, publics et citoyens rendez-vous
A Paris, pour une manifestation à 14h30, depuis le Cirque d’Hiver jusqu’au Centre Pompidou, via le Palais Royal.
En région, par une série d’actions publiques et médiatiques sur le thème « lieux d’art et de culture ouverts ou fermés ? ».

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article