Alerte, on nous surveille !

Publié le par JGC

Reçu ce matin ce petit texte, que je vous livre aussitôt...
"Le ministère de l'Education Nationale vient de publier un appel d'offre pour une veille d'opinion sur internet.
Sont visés : tous les personnels de l'E.N. tenant un blog et émettant des critiques ou engageant des luttes contre les politiques menées par le gouvernement.
Il faut au plus vite se mobiliser contre ce projet, déjà paru au Journal Officiel. Il s'agit d'un attentat contre la démocratie et la liberté d'opinion.
Il faut au plus vite :
- faire circuler l'info sur vos répertoires d'adresses, pour qu'un maximum de gens soient informés.
- alerter et mobiliser responsables politiques et syndicaux.
- mettre en route une pétition contre cet appel d'offre.
- engager la lutte.
Nous avons su nous mobiliser contre le fichage organisé sous le nom d'EDVIGE. Voici un nouveau recul de la démocratie dans notre pays. Ce gouvernement initie chaque semaine une nouvelle régression.
Il est de notre devoir de l'en empêcher."


Extraits de l'appel d'offre:
Objectifs
Le dispositif de veille en question vise, en particulier sur Internet, à :
-Identifier les thèmes stratégiques (pérennes, prévisibles ou émergents)
- Identifier et analyser les sources stratégiques ou structurant l’opinion
- Repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau
- Décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation
-Repérer les informations signifiantes (en particulier les signaux faibles)
-Suivre les informations signifiantes dans le temps
-Relever des indicateurs quantitatifs (volume des contributions, nombre de commentaires, audience, etc.)
- Rapprocher ces informations et les interpréter
- Anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise
- Alerter et préconiser en conséquence
Les informations signifiantes pertinentes sont celles qui préfigurent un débat, un « risque opinion » potentiel, une crise ou tout temps fort à venir dans lesquels les ministères se trouveraient impliqués.
Sources surveillées
La veille sur Internet portera sur les sources stratégiques en ligne : sites « commentateurs » de l’actualité, revendicatifs, informatifs, participatifs, politiques, etc. Elle portera ainsi sur les médias en ligne, les sites de syndicats, de partis politiques, les portails thématiques ou régionaux, les sites militants d’associations, de mouvements revendicatifs ou alternatifs, de leaders d’opinion. La veille portera également sur les moteurs généralistes, les forums grand public et spécialisés, les blogs, les pages personnelles, les réseaux sociaux, ainsi que sur les appels et pétitions en ligne, et sur les autres formats de diffusion (vidéos, etc.)
Les sources d’informations formelles que sont la presse écrite, les dépêches d’agences de presse, la presse professionnelle spécialisée, les débats des assemblées, les rapports publics, les baromètres, études et sondages seront également surveillées et traitées.
Les interactions entre des sources de nature différente, les passages de relais d’un media à l’autre seront soigneusement analysés.
Finalités
L’analyse attendue des principaux arguments, des critiques et des tendances, à partir du corpus défini, tous les canaux étant pris en compte, donnera lieu à des notes de synthèse (rapport quotidien, note de synthèse hebdomadaire, cartographie commentée des acteurs et débats en présence).
Plus particulièrement en matière de veille Internet, l’analyse permettra un suivi précis de l’évolution de l’opinion internaute et des arguments émergents relayés et commentés sur ce canal.
...
Le texte complet de l'appel d'offre est ici
Je suppose que ce modeste blog donc chacun sait qu'il a une influence considérable sur l'opinion sera donc désormais surveillé activement par l'entreprise qui a remporté le marché.
Bonjour messieurs !

Publié dans COUPS DE GUEULE

Commenter cet article

Claudine vuillermet 18/11/2008 11:59

Est-ce qu'un enseignant qui déclare n'avoir jamais gagné 4400€ même en fin de carrière émèt une opinion subversive?Est-ce qu'un enseigant qui pense que 20 élèves en petite section est une solultion qui éviterait la création de nouvelles strutures émèt une opinion subversve?