"un voyage abracadabrant ! "

Publié le par JGC















Les rives du Saint Laurent, les érables rougissants de Charlevoix, les oies sauvages de l’Ile d’Orléans, les phoques et les baleines des Grandes Bergeronnes, la maison de Marc sur les hauteurs de Baie Saint Paul, le musée Félix Leclerc, le traversier entre Matane et Baie Comeau, celui du Saguenay à Tadoussac, celui de l’Isle aux Coudres à Saint Joseph de la rive… Le parc naturel du Bic, le vieux Québec, la rue Sainte Catherine de Montréal, l'Université du Québec, mais aussi les théâtres à Montréal, à Québec, au Bic, à Baie Comeau…
Les images du Québec s’entrechoquent encore dans la tête, comme les visages nombreux des amis rencontrés, attendus ou inattendus… Diane, Laurence, Pierre, Benoît, Louis Dominique, Lise, Thomas, Denise, Véronique, Marc, Paule... L'automne a tenu ses promesses. Ce fut (encore) une aventure exceptionnelle que cette tournée de «conférences spectacles» avec Philippe Avron, passeur de textes et de poésie, de Shakespeare à Gaston Miron…
« J’ai fait de plus loin que moi un voyage abracadabrant ! Il y a lontemps que je ne m'étais pas revu...»
Et pendant ce temps-là…
Le capitalisme international entrait dans des convulsions profondes.
Etrange expérience que le voyage, quand il est aussi fort et aussi exclusif d’autres préoccupations. Rien ne remplacera jamais cette plongée dans l’ailleurs, insouciance indispensable à l’équilibre de chacun. Vous l’aurez compris, j’y retournerai dès que possible.
Et pour partager un peu, quelques images… Il sera temps très vite de revenir, bientôt, sur les coups de gueule indispensables. Il paraît que les sujets ne manquent pas !









Publié dans COUPS DE COEUR

Commenter cet article

SOPHIE 18/10/2008 08:05

La prochaine fois, on veut être du voyage, c'est le rève .... Les paysages sont merveilleux , et Laurence et sa famille me manquent ....A bientôt,

Jean-Claude Lallias 17/10/2008 23:49

Ca fait rêver cette expérience Québecoise avec Philippe et Jean a vraiment l'air heureux de découvrir un humain hilarant...A Paris, pendant ce temps, ce n'était que bruit de chutes du CAC 40 et du reste... ET toujours la certitude que ce Tchernobyl allait épargner l'hexagone.Les coups de gueule, on va pouvoir les pousser ensemble, c'est toujours ça de gagé !!!