LETTRE OUVERTE A LIBERATION

Publié le par JGC

« Cher Libé,
Voici de nombreuses années que je suis abonné (n° JO106977) à tes pages matinales, heureux souvent de cette lecture liée à mon petit déjeuner, aux biscottes et au jus d’orange ! Plus sérieusement, je suis de la génération qui t’a vu naître, grandir, tomber, te relever, souffrir, retrouver souffle à nouveau, etc… Bon an mal an, j’ai suivi ton parcours, me reconnaissant pour l’essentiel dans l’esprit et la forme du journal, pestant parfois de tes incohérences et de tes dérives, mais néanmoins fidèle lecteur. Mais voilà ! Trop, c’est trop ! La coupe est pleine. Je m’explique.
1/ Il y a un mois, tu organisais au Théâtre de Nanterre un Forum sur la Culture, qui se voulait une étape décisive dans la pensée moderne sur le sujet. Tu réunissais à cet effet une centaine d’intervenants, tous « connus » ou « reconnus » dans des duos censés formuler l’inévitable dialectique de la chose, qui finirent par poser, un « Libé » à la main, pour te permettre de réaliser une page d’autopub assez dérisoire. J’étais à Nanterre et j’en suis ressorti déçu, frustré, en rage en vérité devant tant de superficialité dans la préparation et la tenue de ces débats. J’ai bien essayé de te faire part de cette voix discordante dans la débauche d’autocélébration qui suivit (« succès unanime » etc…) mais mon message s’est évidemment perdu dans les innombrables courriel que tu reçois sans doute. Que je sache, pas un commentaire négatif n’a été publié sur cette manifestation. Comment disait-on déjà, des appréciations unanimes et sans débat ? « Stalinien » ? Tu pourras retrouver mon point de vue sur mon modeste blog : www.loizorare.com.
2/ Ce matin même, je reçois – chose rare – une lettre personnelle de ta Direction des abonnements qui, pour me dédommager d’un numéro gratuit qui fut distribué en avril dernier,  m’indique que chaque abonné (donc moi-même) se voit offrir une invitation… à Disneyland ! Je rêve ! La voici donc l’action culturelle de haut niveau, dans le temple de la modernité et de la pensée, telle que tu la conçois désormais ? Est-ce le résultat du Forum précédemment cité qui t’amène à offrir ce type de cadeau ? S’agit-il d’un accord avec la présidence de la République qui, comme chacun sait, préfère ce lieu d’élévation de l’esprit au financement des actions culturelles dans les quartiers ? Carla Bruzy, qui te fit vendre sans doute de nombreux exemplaires récemment et fréquente si souvent ces lieux, sera-t-elle associée aux festivités ? Fera-t-elle l’accueil en ton nom, pour nous dire en chantant sous un masque de Mickey, tout le bien qu’elle pense de « son mari » ?
Trêve de questions : le choix de ce dédommagement est, je le crains, un signe de plus des faiblesses qui t’atteignent désormais si souvent. En vérité, je reçois cette invitation comme une injure, une forme de mépris insupportable qui te fait croire que tes lecteurs apprécieraient « naturellement » une telle proposition. Dans la « bataille de l’imaginaire » qui constitue désormais notre environnement culturel, tu sembles choisir ton camp. Disons que ce n’est pas le mien ! Faut-il préciser que j’ai beaucoup de respect pour ceux qui trouvent leur plaisir dans la visite d’un tel lieu, mais que j’attends d’un journal comme Libé qu’il participe à la conscience du monde et de ses enjeux, notamment dans le domaine de la pensée et de la culture. Du Forum de Nanterre à Disneyland, nous en sommes loin ! »


PS. Des clips pour le Tibet
Le Théâtre du Soleil et Mémoires magnétiques viennent de mettre en ligne trois « clips » particulièrement puissants réalisés à l’occasion des prochains Jeux Olympiques de Pékin.Faites-les connaître.





Pour en savoir plus. C’est ici.

Publié dans COUPS DE GUEULE

Commenter cet article