En revenant de Nantes…

Publié le par JGC

BIS-.jpgInvité à une table ronde sur l’éducation artistique, je viens de passer deux journées aux BIS (Biennales internationales du spectacle) organisées à Nantes par la revue La Scène. Impressionnant rassemblement de plus de 8000 personnes, travailleurs culturels pour la plupart, venus pour se connaître, se reconnaître, participer à ce que les scouts appellent un « jamboree » : vaste rassemblement qui tient à la fois du « salon » professionnel (stands, informations diverses…) et des « assises » (conférences, ateliers…). J’avoue avoir été fortement surpris et impressionné, au-delà du nombre des participants et de l’ampleur de la manifestation, par la densité de la mobilisation et de l’écoute. Dans la grande salle du Palais des Congrès, chaque mot prend une dimension lourde de sens face à 2000 personnes qui attendent de mieux comprendre le monde dans lequel nous sommes entrés.
Car c’est évidemment le contexte politique qui donne sens à cette rencontre.
Alors que le Berluskozysme triomphant s’affiche à Rome avec un artiste de variété des plus vulgaires, que le ministère de la culture sera bientôt jugé à l’aune du nombre de visiteurs dans les musées gratuits, que les budgets de l’action culturelle sont partout en baisse manifeste, que la création artistique ne fait l’objet d’aucune attention dans les discours… tous ceux qui travaillent dans le domaine culturel avec un minimum d’engagement– sans occulter les débats et les désaccords qui les traversent – se trouvent interpellés très profondément. C’est cette angoisse qui s’est fait sentir à Nantes, face aux gesticulations politiques actuelles qui masquent, nous dit la philosophe Marie José Mondzain, le peu de pouvoir véritable dont disposent nos dirigeants. On lira probablement dans un prochain numéro de la Scène le compte-rendu de ces journées, marquées par une présence particulièrement jeune, ce qui est un signe encourageant…

Pour ma part, j’ai tenté d’y faire entendre, une fois de plus, quelques arguments sur l’éducation artistique et culturelle. Notamment lors de l’émission « Tout arrive » sur France Culture que je vous invite à réécouter ici.

Nous avons par ailleurs largement distribué la version papier de la « Contrelettre à la ministre de la culture » – plus de 3000 exemplaires – qui a été reçue le plus souvent avec un grand plaisir par les nombreux lecteurs potentiels. Il fut très souvent question de cette « lettre de mission » qui a profondément choqué de très nombreux professionnels (et non professionnels) de la profession. Nous irons, très prochainement, porter cette missive en délégation rue de Valois. La date sera décidée très vite.

Spécial Pub
Mes amis du FOOTSBARN Theatre sont à Paris, à la Cartoucherie de Vincennes, jusqu’au 9 février, avec deux spectacles :
- « L’Homme qui rit » de Victor Hugo
- « A Midsummer Night’s Dream » de Shakespeare
Vous pourrez en savoir plus en regardant cette semaine les journaux de mi-journée sur France 2. Ils sont l’objet du « feuilleton »… A vos postes !
Pour réserver : 01 43 74 20 21 ou 0892707507

Publié dans ACTUALITES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article