Pour rire...

Publié le par JGC

A l'heure où le pays se met en grève, circule sur le Net quelques histoires pour détendre l'atmosphère.
En voici une, sous forme de conte, à partager.

ane.jpeg
Le petit Nicolas déménage à la campagne et achète un âne à un vieux  fermier pour 100 Euros...
Le fermier doit livrer l'âne le lendemain mais justement, le lendemain....?
- Désolé fiston, mais j'ai une mauvaise nouvelle: .... l'âne est mort.
- Bien alors, rendez-moi mon argent.
- Je ne peux pas faire ça. Je l'ai déjà tout dépensé...
- OK alors, vous n'avez qu'à m'apporter l'âne.
- Qu'est-ce que tu vas faire avec.....?
- Je vais le faire gagner par un tirage au sort à une tombola.
- Tu ne peux pas faire tirer un âne mort comme lot !
- Certainement que je peux. Je ne dirai à personne qu'il est mort.
Dans sa situation, le fermier se dit qu'il ne peut pas vraiment refuser. Il amène donc l'âne au petit Nicolas.
Un mois plus tard, il revient voir le petit Nicolas :
- Qu'est devenu mon âne mort ?
- Je l'ai fait tirer au sort. J'ai vendu 500 billets à 2 euros: ça m'a fait... une recette de 1.000 € ?
- Et personne ne s'est plaint ?
- Seulement le gars qui a gagné. Ça fait que je lui ai rendu ses 2 euros....
Nicolas a vieilli et est devenu président de la République...
- Et pour gagner plus, il est toujours entouré d'ânes ...

L'homme n'est que poussière....
C'est dire l'importance du plumeau...

Publié dans POUR RIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vuillermet 13/11/2007 20:33

Et si, pour continuer à détendre l'atmosphère, nous imaginions que l'arrêt total du trafic RATP et RER durant 24 h pourait permettre une économie de la consomatiomation d'électricité en Ile de France.Certainement plus importante et plus symbolique que les 5 minutes proposées voilà quelques semaines!les agents EDF pourrait peut-être nous calculer celà!Quand on se promenait à dos d'âne, on ne parlait pas de réchaufement de la planète Et personne ne se sentait pris en otage. Soyons aussi braves que les petits ânes et autres animaux: Marchons! Jusqu'au prochaine grenelle peut-être!