Qu’est-ce qu’une priorité ?

Publié le par JGC

imha-strategic-initiative2-f.jpg

[mathématique] Dans l'expression « priorité des opérateurs ». Ordre dans lequel les opérations correspondant aux opérateurs opéreront sur les opérandes. Par exemple, pour que 7 + 8 * 5 donne 47, il faut que la multiplication soit prioritaire sur l'addition (sinon on obtiendrait 75).


Vous suivez ?
Hier, la ministre de la culture et de la communication a communiqué son budget 2008. Exercice rituel de haut vol qui consiste à indiquer que tout va pour le mieux dans un monde plein de contraintes…
Sur le sujet qui nous occupe ici souvent, « l’éducation artistique et culturelle » de nos enfants, il se confirme qu’il s’agit d’une « priorité » gouvernementale, puisqu’elle se traduit par une augmentation du budget de… 6,1%

Détail :
« L’éducation artistique et culturelle bénéficiera de 31,5 M€, en hausse de 1,8 M€, soit 6,1 %.
Les moyens seront prioritairement consacrés au développement des services éducatifs en partenariat avec le ministère de l'Education nationale et les collectivités territoriales, ainsi qu’à la mise en place de liens privilégiés entre chaque établissement d'enseignement scolaire et une institution culturelle. Les relations étroites entre les établissements et le monde et les activités culturels seront également renforcés par le développement des résidences d'artistes.

Le ministère mettra en œuvre cet engagement par le biais d’aides aux associations chargées d’animer des réseaux et de dispenser des formations, et aux intervenants dans le domaine de l’éducation artistique, grâce au soutien apporté aux structures artistiques et culturelles pour leur action éducative, aux programmes de sensibilisation à la culture cinématographique, aux actions menées en dehors du cadre scolaire, etc. Ainsi, entre autres, 9,2 M€ seront consacrés aux « projets fédérateurs » (missions d’actions éducatives, conventions avec les collectivités territoriales, résidences, etc.), 8,2 M€ aux dispositifs partenariaux (classes culturelles, ateliers, etc.), 6 M€ aux actions de formation et de documentation. »

Alléchant, n’est-il pas ? Et pourtant…
Nombre de ces éléments existent depuis fort longtemps et devraient donc se poursuivre, sans qu’aucune « priorité véritable » ne s’établisse entre eux. Nous sommes évidemment fort loin d’une stratégie cohérente de développement, donnant priorité à la formation des formateurs et des artistes, à la mise en place de projets culturels d’établissement, etc. Plus loin encore de la "généralisation" annoncée de l'histoire des arts et des pratiques artistiques de tous les élèves... Paroles, paroles...

Petit calcul :
31,5M€, cela correspond à 2,625€ par élève (sur une base 12 millions d’enfants scolarisés)
1,8M€ supplémentaire, cela signifie…0,15€ par élève.
Une priorité ?

En savoir plus




Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article

Jean-Claude Lallias 27/09/2007 21:13

Ah ! quand même les mathématiques cela permet de donner du sens aux paroles...
Pensons qu'une priorité de moyens n'a de sens que si l'on définit un axe claire d'action : ce n'est évidemment pas le cas.