C’est la rentrée !

Publié le par JGC

Heureux de vous retrouver, chers bloglecteurs, connus ou anonymes ! Pour cette deuxième année, j’essayerai de poursuivre mon modeste travail d’écriture aussi régulièrement que possible. Faire part d’informations diverses, coups de cœur et coups de gueule… (Grande probabilité que les coups de gueules l’emportent largement, vu la situation qui nous est offerte depuis quelques semaines…) Est-ce trop vous demander de ne pas hésiter à réagir, en apportant quelques commentaires aux différents articles. Je me sentirai moins seul.  Il suffit de cliquer sous le texte… Allons-y !

Quelques brèves pour commencer la saison :

1/ Pour être français… il faut le prouver !
Il fut question, tout au long de l’été, dans plusieurs journaux, de l’obligation faite aux Français nés à l’étranger (de parents étrangers), de « prouver » leur nationalité à l’occasion du renouvellement de leur carte d’identité. Certains se sont même vus demander leurs origines religieuses "Parce que vous avez un nom à consonance israélite"… Je n’ai pas entendu que l’Elysée se soit précipité sur la question en recevant aussitôt Mme Abitbol, qui a refusé de se soumettre à cette demande à Montreuil "Vichy, c’est fini. Je ne bougerai pas d’ici tant que vous ne m’aurez pas montré le décret qui dit que je dois fournir un acte de religion… "
Moi-même, étant né en France, de mère Française, je suis français (enfin, il me semble !) Mon frère, né à l’étranger, risque de ne plus l’être ! Ce sujet ne devrait pas manquer de réapparaître dans le débat public. A suivre !

2/ L’éducation artistique au programme !
Pour ceux qui n’ont pas suivi ce dossier dans les détails, notez que :
- l’éducation artistique et culturelle fait partie des attributions respectives des ministres de la culture et de l’éducation nationale. Pour la première fois dans l’histoire de la République, ce thème est abordé comme élément prioritaire.
- la lettre de mission adressée à la ministre de la culture reprend le sujet avec force (lettre de 7 pages qui vaut son pesant de cacahuètes !)
- une mission a été confiée à Eric Gross, inspecteur général de l’éducation nationale, par les deux ministres. Il doit remettre ses propositions pour décembre prochain.
Précisons : tout cela doit se faire dans le cadre des restrictions budgétaires annoncées. Nous reviendrons sans doute sur les contradictions évidentes de la démarche engagée…
Les lettres sont ici

3/ J’ai lu cet été et vous conseille :

51yGBgj9kNL.-AA240-.jpgUne histoire du festival d’Avignon
d'Antoine de Baecque et Emmanuelle Loyer
Editeur : Gallimard
ISBN : 9782070783854 - 544 pages
Ce beau livre retrace dans le détail les 60 années du Festival, mais il va plus loin, apporte des éclairages inédits sur les débuts, les combats de Jean Vilar et de ses successeurs. Eclairant !



La culture
ouvrage coordonné par Philippe Fontaine. Editions Ellipse
Une synthèse philosophique de la notion de culture, tellement galvaudée que plus personne aujourd’hui n’ose suggérer la moindre définition acceptable. Ce livre propose un ensemble de réflexions utiles, notamment sur les relations culture et nature, culture et civilisation, culture et appartenance, sur le relativisme culturel (tout est égal à tout ?), sur la distinction essentielle entre « fait » et « valeurs »… Pour les amateurs de philo, mais pas seulement…

4/ Je n’ai pas encore lu, mais j’ai promis d’en parler :
de mon ami Cécil Guitart, adjoint au maire de Grenoble et militant culturel
Tutoyer le savoir
Une économie solidaire de la société de l’information et de la connaissance
C’est aux éditions de la Pensée sauvage.
51MjJG11d-L.-AA240-.jpg












5/ J’ai lu et ne vous conseille pas :

L’aube le soir ou la nuit
de Yasmina Reza
Flammarion.
Chronique d’accompagnement du candidat Sarkozy pendant une année de campagne. LE livre de la rentrée nous dit-on. Il sera vite oublié ! Quelques traits de caractère  de notre nouvelle star nationale font cependant froid dans le dos !
Ce livre rapporte des situations et phrases glanées au fil de la campagne. Dans le même style, une anecdote personnelle : il se trouve que l’auteur fut élève de l’école de théâtre de Jacques Lecoq, avec qui j’ai longuement travaillé. Celui-ci avait l’habitude de recevoir chaque élève en fin de scolarité pour lui signifier ses commentaires pédagogiques. A Yasmina Reza, Jacques avait dit simplement : « Vous épouserez un énarque ! »

6/ Le dessin du jour
HumaSarkos.jpg

7/ PS: L'affaire de l'édito de Belfort
Le théâtre de Belfort a publié un éditorial de Benoit Lambert, metteur en scène, exprimant sa perplexité face à la situation politique que nous vivons. La ministre de la culture a écrit au directeur du théâtre, pour s'indigner de cette pubication. Cela fait quelques lignes dans la presse et sur les blogs.
Pour en savoir plus, je vous suggère d'aller voir sur le blog d'Ariane Mnouchkine, tout y est : l'édito, la lettre de la ministre, la réaction d'Ariane... que je partage !  C'est ici
img-9028.jpg


Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article

Jean-Claude Lallias 06/09/2007 12:19

Content de lire à nouveau ce blog de rentrée : en effet, il y aura sûrement pas mal à dire sur cette nouvelle priorité aux Arts et à la Culture dans un contexte de restrictions..
Pour Yasmina Reza, le livre vaut pour sa distance littéraire : Sarkozy y apparaît comme un personnage rézien, avide d'oublier la fuite du temps. Etc'est chez Flammarion (avec "deux M" !